En biologie, la notion d’espèce est traditionnellement employée pour dénommer un groupe d’êtres vivants ayant un aspect semblable, qui sont féconds entre eux et dont la descendance peut se reproduire.

Une ressemblance morphologique

Une espèce est un groupe d’êtres vivants ayant un aspect semblable : on parle de ressemblance morphologique.

Ainsi, ces êtres vivants possèdent en commun un certain nombre de caractères anatomiques et physiologiques. Il se ressemblent autant entre eux qu’ils ressemblent à leurs parents.

A noter qu’une ressemblance morphologique entre deux individus n’est pas, à elle-seule, synonyme d’appartenance à la même espèce pour ces deux individus. Dans ce cas, la ressemblance morphologique n’est alors pas héritée des parents, mais peut être est le résultat d’une adaptation génétique (1). Les similitudes génétiques permettront alors de valider (ou d’invalider) l’appartenance à la même espèce.

Une interfécondité associée à une descendance fertile

Une espèce est un groupe d’êtres vivants féconds entre eux et dont la descendance peut se reproduire : on parle d’interfécondité associée à une descendance fertile.

Ainsi, la reproduction entre individus d’une même espèce doit être possible en conditions naturelles, et la descendance doit elle-même être féconde (c’est-à-dire qu’elle peut elle-même se reproduire).

L’espèce dans la classification des êtres vivants

Tous les êtres vivants font l’objet d’une classification en fonction de leurs caractéristiques communes : c’est la classification scientifique des êtres vivants, dans laquelle l’espèce est le groupe de base (c’est-à-dire la catégorisation la plus fine).

Au-dessus de l’espèces, on trouve le genre (qui regroupe les individus de plusieurs espèces ayant des caractéristiques communes), puis la famille (qui regroupe les individus de plusieurs genres ayant des caractéristiques communes), puis l’ordre, la classe, l’embranchement et, enfin, le règne (qui constitue le plus haut niveau de classification des êtres vivants) (2).

Ainsi, à titre d’exemple, la classification scientifique de l’espèce humaine (Homo sapiens) est la suivante : règne animal → embranchement des vertébrés → classe des mammifères → ordre des primates → famille des hominidés → genre Homo → espèce Homo sapiens.

A noter que le terme taxon est également employé pour désigner, de manière générique, un échelon de cette classification scientifique. Par exemple, tous les animaux possédant un squelette interne doté d’une colonne vertébrale et d’un crâne sont regroupés dans un taxon : l’embranchement des vertébrés.

Évolution d’une espèce dans le temps

L’évolution d’une espèce est une notion établie en 1800 par Jean-Baptiste de Lamarck (1744-1829), naturaliste français, puis reprise par Charles Darwin (1809-1882), naturaliste et paléontologue anglais, selon laquelle les individus se transforment (évoluent) au cours du temps, entraînant progressivement l’apparition de nouvelles espèces.

Si les deux naturalistes se rejoignent sur ce principe d’évolution (qui va à l’encontre du créationnisme, universellement admis jusque-là), ils sont en revanche en désaccord sur les raisons des modifications évolutives. Ainsi, pour Lamarck, les modifications évolutives se produisent sous l’influence plus ou moins directe de l’environnement (évolution du milieu de vie). Darwin, quant à lui, estime que ces modifications sont le résultat de variations génétique fortuites, « spontanées et accidentelles ».

Voilà, nous avons tenté de rendre simple et accessible la notion d’espèce et les différentes caractéristiques qui y sont directement rattachées. Avons-nous réussi ? N’hésitez pas à nous le dire ! 🐒🦍🦧

(1) En biologie, l’adaptation génétique est le processus par lequel les organes d’un individu (animal ou végétal) se modifient afin de s’adapter au milieu dans lequel il évolue. Les organes se perfectionnent afin d’améliorer les aptitudes de l’individu dans son milieu de vie.

(2) Le moyen mnémotechnique permettant de mémoriser cette classification est de retenir cette phrase : « Reste En Classe Ou Fais Grandes Études ». La première lettre de chacun des mots permet de retrouver respectivement : Règne, Embranchement, Classe, Ordre, Famille, Genre, Espèce.