Les animaux, en fonction de leur morphologie, possèdent des modes de déplacement spécifiques. Chacun de ces modes de déplacement engendre des empreintes (traces) caractéristiques. Examinons aujourd’hui les modes de déplacement et les empreintes des animaux que nous pouvons être amenés à rencontrer au cours d’une randonnée.

Les modes de déplacement

Les animaux ne se déplacent pas de la même façon sur terre, dans l’air et dans l’eau. Leur mode de déplacement est ainsi adapté à leur milieu de vie. Un même animal peut avoir plusieurs modes de déplacement et peut alors explorer plusieurs milieux.

Voici un tableau synthétisant les principaux modes de déplacement des animaux :

DÉPLACEMENT DÉFINITION EXEMPLE
Marche / Course La marche et la course sont une suite de déséquilibres au cours de laquelle la position des bras contribue à équilibrer le corps au cours du mouvement. Dans la marche, l’animal est toujours en appui sur (au moins) l’un de ses membres (pied, patte). Dans la course, l’animal est temporairement sans contact avec le sol. Homme, Chèvre, Mouton, Chat
Saut / Bon Le saut est un mode de déplacement au cours duquel l’animal décolle du sol et est en suspension dans l’air. Le saut comprend trois étapes : la position d’appel (où l’animal prend de l’élan pour se mettre en mouvement), le saut proprement dit, et la réception (atterrissage). Les animaux qui pratiquent le saut ont des membres postérieurs plus longs, très musclés et pliés en forme de « Z ». Kangourou, Lapin, Grenouille
Trot Le trot est un mode de déplacement pratiqué par certains quadrupèdes au cours duquel l’animal est successivement en appui sur ses deux pattes diagonales avec, entre chaque temps d’appui, un temps de suspension. Le trot est ainsi une allure symétrique à deux temps. Un cheval au trot se déplace à une vitesse de 14 km / heure environ. Cheval, Cerf
Galop Le galop est un mode de déplacement pratiqué par certains quadrupèdes au cours duquel l’animal est successivement en appui sur une de ses pattes postérieures, puis sur deux pattes diagonales, puis sur une de ses pattes antérieures, suivi par un temps de suspension. Le galop est ainsi une allure à quatre temps. Un cheval au galop se déplace à une vitesse moyenne de 21 km / heure, avec un maximum de 60 km / heure. Cheval, Cerf
Reptation La reptation est un mode de déplacement obtenu par des mouvements d’ondulation du corps sur le sol. Crocodile, Serpent
Vol Dans l’air, le vol est un mode de déplacement obtenu par un battement d’ailes. Oiseaux, Chauve-Souris, Insectes
Nage Dans l’eau, la nage est un mode de déplacement obtenu par les poissons grâce à leurs nageoires et leur queue. Les oiseaux, quant à eux, utilisent leurs pattes palmées. Poissons, Canard

Les empreintes des animaux

En fonction de leur morphologie, le déplacement des animaux engendre des empreintes caractéristiques.

Les ongulés

Les ongulés sont ainsi des animaux qui s’appuient sur l’extrémité de leurs doigts, lesquels sont terminés par des ongles très épais (les sabots). Le cerf, le chevreuil, le chamois et le sanglier sont des exemples d’ongulés, dont voici les empreintes :

Les digitigrades

Les digitigrades sont des animaux qui s’appuient sur leurs doigts ou leurs pouces. 

Parmi les digitigrades, nous pouvons distinguer trois grandes familles de mammifères :

  • les félidés (chat, lynx), qui possèdent 4 griffes rétractiles ;
  • les canidés (chien, renard, loup), qui possèdent 4 griffes non-rétractiles ;
  • les mustélidés (belette, hermine, fouine, martre), qui possèdent 5 griffes non-rétractiles.

Les plantigrades

Les plantigrades sont des animaux qui s’appuient sur la totalité de leur pied, du talon aux orteils. L’homme est un plantigrade, tout comme l’ours et le blaireau dont voici les empreintes :

Les palmipèdes

Les palmipèdes sont les oiseaux qui possèdent des pieds palmés. Le cygne, l’oie et le canard sont des exemples de palmipèdes.

Vous voilà maintenant prêt à identifier les empreintes d’animaux ! 🐾🐾🐾